Hugo Fraile : “Ibai vit les matchs avec beaucoup de tension, il ressemble au président de Cadix”

Sommaire

Rate this post

Le footballeur des Porcinos assiste à MARCA avant la troisième journée de cette Kings League Infojobs. Avec toute l’agitation cette semaine entre Shakira, Piqué, le Joker… l’ancien attaquant de Getafe, Fuenlabrada et Alcorcón analyse l’actualité et évalue son expérience en tant que joueur de l’équipe Ibai Llanos.

Q. À quoi ressemble la Kings League à l’intérieur ?

R. Au final, la Kings League est une compétition très attractive, j’ai été agréablement surpris de la façon dont tout est géré et mis en place. Ça a dépassé toutes mes attentes, la sécurité, l’attention portée au joueur… c’était incroyable. Je ne m’attendais pas à ce qu’une ligue créée en si peu de temps ait tout ce tinglao’ mis en place. Caméras, pavillon… très surpris.

Q. Comment s’est présentée pour vous l’opportunité d’arriver à Porcinos ?

R. Il est issu d’un ancien coéquipier que j’ai dans le groupe de travail et Ibai, il y a eu une mésaventure dans l’équipe et puis il y a une semaine, peu après le début du match, ils m’ont appelé et m’ont proposé la possibilité et au début j’ai été très surpris. Elle ne l’avait pas suivi, elle était au courant de son initiation mais elle ne l’avait pas suivie. Il m’expliquait, il me racontait comment cela fonctionnait et cela semblait être un projet très attrayant. Ils ne m’ont pas trompé à aucun moment, c’est une compétition avec beaucoup de possibilités. Dans la situation où je suis en ce moment, c’est parfait. Je suis sans équipe et cela me donne la chance d’avoir plus de visibilité quand il s’agit de jouer au football. Quand tu ne joues pas les gens oublient ton nom et que tu existes et pour le joueur en plus dans ce cas c’est parfait.

Q. De quoi avez-vous parlé avec Ibai ?

R. Oui, j’ai eu la chance de le faire avant le match. Il vient toujours avant les matchs, il est avec nous et j’ai été surpris du niveau de tension qu’il avait. Il prend ça très au sérieux. Il était très tendu avant le match, il ressemblait au président de Cadix. J’ai été surpris du niveau de tension qu’il avait. Vous avez risqué votre vie, cela vous donne également un avantage supplémentaire. Que le président de ce projet le vive avec cet enthousiasme réaffirme que cela aurait pu provenir de quelque chose de grave, même si les gens pensent que c’est une blague ou une plaisanterie. Pas du tout. Cela a de nombreuses possibilités et j’espère que cela va de l’avant.

Q. Qu’avez-vous pensé des déclarations de Thèbes au sujet de la Ligue des Rois ?

R. Honnêtement, ils ne m’ont pas fait mal, ici chacun peut exprimer ce qu’il veut et exprimer son opinion et comme je l’ai déjà dit, beaucoup de ces choses qui arrivent dans la vie et ces grands projets peuvent être lancés ou sont pensés pour commencer comme une blague ou une blague et puis vous vous rendez compte que npo n’a rien à voir avec ça. Je ne sais pas si les gens se seront sentis mal ou les responsables. Pour moi personnellement, la vérité n’est pas. Tu fais quelque chose de très digne, tu ne fais de mal à personne et tu t’amuses. Si Thèbes pense que c’est un cirque, très bien, ça va. Il y a plus de place dans cette vie pour ces projets et tout ne va pas être la vie ou le football que nous connaissons, nous sommes ouverts à d’autres options. Il faut s’adapter à d’autres moments. Si la Kings League gagne du terrain, c’est pour une raison.

R. Comment voyez-vous votre équipe ?

R. Je vois l’équipe comme bonne, il y a des joueurs très compétitifs, c’est finalement de cela qu’il s’agit. le niveau que la plupart d’entre eux ont m’a surpris. Ils ne sont pas connus mais ils pourraient évoluer dans de bonnes catégories du football professionnel, en toute sincérité.

Q. Si vous n’aviez pas joué dans l’équipe d’Ibai, dans laquelle auriez-vous aimé être ?

R. Je n’envisage pas de jouer dans une autre équipe car comme je vous l’ai déjà dit, la vérité est que je ne l’ai pas suivie. Honnêtement, je ne me vois pas et je ne me suis pas vu jouer pour une autre équipe. Cette possibilité s’est présentée. J’ai eu la chance d’être allé dans la meilleure équipe et avec le meilleur président. J’allais en ce moment… Qu’est-ce que je vais dire sur lui ? C’est une personne très influente dans cette société. C’est une chance que je joue dans son équipe.

Q. Au fait, quelle carte est votre préférée ?

R. Pour moi, la carte la plus cool est le penalty du milieu de terrain. Je pense que c’est quelque chose de très cool, de très drôle et je pense qu’à l’avenir nous n’exclurons pas que cette sanction soit mise en place dans le football professionnel. Je pense que c’est un succès et comme je l’ai dit, c’est très amusant. Cela donne beaucoup de spectacle. C’est une action qui n’est pas facile. Pour le spectateur, ce serait très attrayant.

Q. J’imagine que vous avez entendu la session Shakira et Bizarrap, qu’en pensez-vous ?

R. Bien sûr ! Comment puis-je ne pas écouter la chanson. Certains le trouveront bon, d’autres mauvais. Cela ne me semble pas juste parce que je ne sais pas ce qui s’est passé et que personne ne le saura, et je m’en fiche. Mon opinion est que dans cette vie tout ne va pas, surtout quand il y a d’autres personnes impliquées dans leur vie qui vont devoir voir et écouter certaines choses. Cela ne me dédommagerait pas. Pas de popularité, pas d’argent, rien. Dans les deux sens, ils sont plus que suffisants. Je ne le ferais pas, je n’aime pas ça et je ne pense pas que j’agirais comme ça. Nous ne saurons jamais, vraiment.

Q. Quel joueur appelleriez-vous pour participer ? Qui vous correspond dans les rois des joueurs actifs ?

R. Il y en a beaucoup qui s’intégreraient dans cette Ligue. N’importe quel joueur offensif qui était créatif, qui était très dynamique, avec une bonne frappe, je pense qu’il s’intégrerait parfaitement. Comment j’ai vécu ce week-end est un autre type de sport. C’est du football réduit pendant 40 minutes sans s’arrêter, où il n’y a pas de repos et où les gens vont à la limite. Ce qu’il faut, ce sont des gens dynamiques et des gens qui sortent très vite des dribbles.

Q. Alors, quel nom actuel vous conviendrait ?

R. Pour dire un nom… au final, un joueur qui s’intégrerait, c’est Neymar. C’est un joueur spectaculaire, très voyant, il serait incroyable et allez, il ferait un show formidable dans cette Kings League.

Q. Avec les indices que nous connaissons, qui pariez-vous que le Joker est ?

R. Ugh, je ne sais pas. Ce que je sais avec certitude, d’après les indices qu’ils ont donnés, qu’il sera le concombre d’un joueur, je sens qu’il sera à la retraite mais cela ne veut pas dire qu’il ne sait pas comment tout cela fonctionne. Je suis sûr qu’il sera un grand joueur. J’ai hâte de voir son visage et de pouvoir lui faire face.